Brouillons, journal

(Lien) chez Fabien Ribéry : La révolution de la douceur, par Anaïs Prouzet, peintre

©Anaïs Prouzet

Y a-t-il plus grande révolution que celle de la douceur ?

Anaïs Prouzet peint des étreintes, des embrassements, des baisers, qui sont aussi paradoxalement des craintes d’abandon.

[…]

La révolution de la douceur, par Anaïs Prouzet, peintre

Rangé dans :


Laisser un commentaire