Catégorie : argentique

  • Tirage de lecture, série chambres à part.

    Tirage de lecture, série Chambres à part
  • Les heures sauves, ajouts.

    Les heures sauves (2021-2022),
    hommage discret
    dans : Promener sa peine

  • (Très heureuse de la) mise en ligne de la page Désir replié (2023)

    (Merci à Arnaud Perrot pour son travail de photographie des oeuvres.)

  • pour (ARCHIVE)Désir replié (2023)

    Travail en cours sur une série de 10 images, tirages argentiques de petites dimensions. Ce sont mes « Bonnardes », nées de la visite d’une exposition fin 2021 et d’une manière d’être au monde que j’expérimentais pour la première fois de ma vie à ce moment là.

    Alors que je m’étais extraite du flux d’images des réseaux sociaux car je sentais mon attention sur-sollicitée, j’avais apprécié au cours de cette visite de devoir faire un effort pour découvrir les images présentées, des tirages contacts mesurant quelques centimètres seulement. Des reproductions en grand format tapissaient les murs de la salle d’exposition, mais pour découvrir tous les clichés du peintre, il était nécessaire d’avoir une démarche active, se rapprocher et se concentrer.

    (capture d’écran de la visite virtuelle de l’exposition « Bonnard : Les couleurs de la lumière » au Musée de Grenoble – Explor visit)

  • Test pour « désir replié »

    Test pour désir replié, vendredi 10

    Presque, bientôt. (Finaliser)

  • Travail de tirage hier et aujourd’hui pour la série « désir replié ». Ensuite ? J’aimerais faire une pause dans ma pratique de l’argentique, revenir à d’autres modes d’expression.

  • Les cactus (itinéraire de celle qui reste)

    Comment les cactus relient dans mon esprit la photographie au cinéma et à la littérature, Grenoble à Marseille et l’Italie, celles et ceux à qui je pense quand j’en croise un sur mon chemin.

  • Itinéraires de celle qui reste (21/02/23)

    Même au dernier endroit où j’y penserais, au pire endroit, pourrait se trouver une belle surprise. Un dimanche matin avant la course à pied, en descendant les poubelles dans l’immonde local à ordures, j’ai trouvé dans une benne une plante en pot, plus exactement une composition faite d’une ZZ et d’un pothos d’une variété que je ne possédais pas encore, au terreau détrempé. Après avoir consacré un certain temps à extraire les plantes du pot où elles allaient pourrir, en avoir démêlé les racines et les avoir rempotées dans plusieurs pots pour qu’elles se portent bien chez moi, pourrais-je encore entrer dans ce local dégueulasse qu’avec dégout ?

    Tirage de lecture, 10x15cm
  • Autoportrait sur le chemin des habitudes, série « désir replié » (2023)
  • Les heures sauves (2021-2022)

    Série « les heures sauves » – photographies argentiques couleurs réalisées avec un appareil de type point and shoot – numérisation sans retouche (recadrage pour mosaïque de présentation)

    Hommage discret – « Promener sa peine sous un ciel bleu » (2021- )